voeux2

Aux sons cuivrés du magnifique quintet de cuivres FlashBrass, les habitants ont pris place vendredi 10 janvier salle Jean Zay pour la cérémonie des vœux, la dernière cérémonie de Jean-Claude Deleury en tant que maire. La salle était comble pour saluer et écouter le premier édile.
Un film réalisé par le service communication à partir de vidéos réalisées par l’AAS auprès des associations immercuriennes a mis en lumière  le dynamisme associatif de la ville.
Puis une table ronde avec cinq adjoints menée par le présentateur, Geoffrey Bailleul, a permis d’évoquer différents thèmes. Celui de l’extension de l’EHPAD et les échanges intergénérationnels a été abordée par Armelle Danvin, chargée de l’action sociale, des personnes âgées, EHPAD. Christophe Lourme, chargé de l’animation, des fêtes, de la culture, vie commerciale et organisation de la vie associative a évoqué le dynamisme associatif de la ville avec ses 55 associations et plus de 2000 adhérents (soit un tiers de la population).
Le développement harmonieux de l’habitat avec les parcours résidentiels et la mixité sociale a été souligné par Nicolas Kusmierek, chargé de l’aménagement, habitat et urbanisme, travaux.
Jean-Claude Desfachelle, Chargé de l’environnement et du développement durable, a le développement durable et l’éducation à l’environnement des écoliers immercuriens.
L’importance du tissu sportif et les temps d’activités périscolaires a été avec Christian Béharelle, chargé des sports, des centres de loisirs et de la jeunesse.

voeux3
« Que cela passe vite 30 ans ! » s’est exclamé Jean-Pierre Deleury à la tribune. Le maire a remercié les Immercuriens pour leur confiance « sans cesse renouvelée ».
« Que du bonheur ! C’est la passion, la volonté de servir le bien public qui m’ont toujours animé. » Il a sorti de sa poche deux objets : un mètre-ruban venu de son beau-père, Jean Fleurquin pour le « tour de tête » et un couteau suisse confisqué à un jeune garçon.
Avec nostalgie, il a parcouru la collection de Liaisons et a tenu d’ailleurs à remercier tous les bénévoles qui le diffusent de la Brayelle à la création des résidences Bellemotte, Rosati et la Cité d’Hervin, en passant par la Maison du temps Libre, l’inauguration de l’école du petit Pont de Bois en présence d’Yves Duteil, la destruction de la Malterie Laurent, la naissance en 1994 de Ch’Grand Louis et Tite Rosa, les géants immercuriens, le rassemblement des Saint-Laurent, l’ouverture du parc d’Immercourt, l’inauguration de la salle Jean Zay, celle de la Base d’eaux vives par Pierre Mauroy, l’ouverture des parcs municipaux en 1997, la création de l’EHPAD, le complexe sportif G. Cuvilly, le bâtiment des services techniques, l’accueil des pompiers du Département, la publication de l’Histoire de Saint-Laurent-Blangy par le CERI, repas de l’an 2000, le départ du secrétaire général André Dubuisson, la disparition de Jean-Paul Fleurquin, collaborateur de la première heure, le rendez-vous de l’opérette, l’ouverture de la bibliothèque, l’arrivée de Delphine Cambronne la directrice général des services, la création de la crèche, du terrain synthétique, l’agrandissement de l’Hôtel de ville, l’aménagement de la Place de la Mairie, la chaîne humaine pour la commémoration de la bataille d’Arras, la naissance d’Actiparc mais aussi la disparation de plusieurs entreprises dont la dernière grande Meryl Fiber.
La ville compte néanmoins135 emplois pour 100 actifs, et le territoire de la CUA est l’un des plus attractifs.

voeux
Le maire a tenu à saluer les bénévoles de l’AVI, toujours présents aux rendez-vous sur le terrain dans une ville festive et dynamique. « Pas de place pour l’ennui ! »
Jean-Pierre Deleury a célébré 1000 mariages !
L’Harmonie a fêté son 120e anniversaire, « et ça continue ! » Le Pôle nautique poursuit sa belle lancée des JO depuis Séoul, Athènes, Pékin, Londres et bientôt Rio. La quatrième fleur, le son et lumière, Tchicou Parc attribuent à faire de Saint-Laurent-Blangy une ville rayonnante, attractive et solidaire avec les Restos du Cœur, la Banque Alimentaire et le partenariat avec Rosso. « Les Immercuriens ont le cœur généreux ! Il faut laisser place à l’espoir et place à l’avenir ! », a conclu le premier magistrat, qui a salué son épouse, « sans qui rien n’aurait été possible« .

voeux4

une rando